Le respect de la Terre est la base de notre démarche. Notre idée est de façonner des jardins en co création avec cette Terre qui nous porte et qui, selon nous, souhaite notre épanouissement. Nous n’ « exploitons » pas la Terre mais co créons avec elle, nous nous adaptons car nous faisons cela nous pour nous enrichir mais pour apprendre et donner humblement un peu de notre énergie pour façonner un monde dans lequel il fasse bon vivre. L’Humain relie le ciel et la Terre. Quand nous sommes au jardin nous ressentons qu’en respectant ces les éléments nous acquerrons énergie et bien être.

Créer des lieux harmonieux nourrissant l’Homme, permettant une autonomie, un maintien des savoirs et des semences paysannes et un bien être pour le jardinier, la jardinière et sa communauté voila notre souhait et ce à quoi nous œuvrons.

Respecter la Terre, ca veut dire quoi?
Nous faisons parti d’un ensemble vivant donc si on ne respecte pas cette Terre on ne se respecte pas soit ni les autres humains autour de nous. Ainsi nous nous intégrons au sort de la Terre qu’on cultive et nous créons ensemble un lieu pour satisfaire nos besoins.

Il convient donc d’être à l’ écoute car dans cette co création, nous sommes convaincus que la Terre tout comme celui ou celle qui la travail veut produire en abondance des belles plantes et les plus diverses possibles pour le bien de tout forme de vie. Ainsi, si il y a des laitues qui se font dévorer par les limaces, je ne tue pas les limaces car ca ne serait pas écouter le message de mon hôte et compagne, peut être devrais je planter mes laitues ailleurs? Merci la Terre.

De la graine qu’on utilise au soin qu’on apporte aux plantes nous faisons en sorte de penser au mieux notre impact et de faire qu’il soit le plus bénéfique possible.

Nous créons un eco système qui s’ équilibre et tend à produire énormément comparativement à l’énergie fossile qu’on utilise. Les différentes plantes et arbres interagissent entre elles et s’entraident. Ainsi lorsque l’on connait les plantes qui s’ apprécient on peut favoriser ces solidarité. Nous apportons essentiellement du fumier et du brf  récupérés localement qui sont des déchets pour la communauté. Nos intrants sont donc des déchets organiques qui viennent nourrir le sol qui dès lors est bien vivant et peu recevoir des plantes qui seront en bonne santé.

Nous valorisons les plantes qui poussent naturellement pour se renseigner sur l’état du sol d’une part et nous nourrir ou faire des préparations qui apporteront de la vie dans le sol d’autre part.

Malgré tout…
Nous cultivons des légumes qui ne viennent pas de nos région historiquement dans la grande majorité. De plus, nous avons malgré tout certaines contraintes économiques de production même si notre démarche est d’en etre le plus libre possible. Ainsi nous sommes obligés de créer des micro climats artificiels en ayant recours à l’utilisation de serres. De plus, pour « sauver » une production quand notre modèle économique le requiert (et oui…) nous utilisons des produits pour faire fuire les limaces et autres insectes qui peuvent nuire aux cultures mais seulement de l’ agro homéopathie.

Nous travaillons a la main et faisons en sorte que la mécanisation ne soit pas nécessaire ou minime (tondeuse). Nous utilisons des bâches plastiques pour la mise en culture des jardins a partir de la prairie quand c’est nécessaire car cela évite de labourer et de greliner des centaines de mètre de jardin.